Le Focus stacking

Last updated on 7 juin 2020

Intro:

Lorsque l’on photographie une scène, il arrive parfois que l’on ne pas avoir le premier plan et le second plan net en même. Les caractéristiques de l’objectifs ou la situation de prise de vue ne permettant une image complètement net.

Les images macros, mais aussi le paysage sont souvent confrontés à ce genre de problématiques.

Le focus stacking est Donc, personnellement, pour le focus stacking. Je préfère utiliser la version automatique. solution technique permettant l’empilement d’images avec des endroits de mise au point différentes. Cette technique utilisant un assemblage d’images ressemble un peu au principe des panoramas par assemblage.

La différence sera que les zones non net seront simplement recouvertes des zones nets.

Cette technique est assez efficace pour des sujets totalement immobiles. Les insectes vivants restent malheureusement rarement statiques. Mais tôt le matin, lorsqu’ils sont « froid » et encore dans une sorte de sommeil, il est possible d’utiliser cette technique. (Certaines personnes prennent les insectes dans la nature, les mettent au frigo ou les mettent dans des caissons froids puis les remettent en situation… bon chacun son éthique)

En paysage, cette technique est une bonne chose pour les prises de vues réalisées avec un objectif de focales qui ne permet pas même en fermant le diaphragme d’avoir un plan de netteté suffisamment grand.

Je pensais personnellement que cette technique nécessitait l’utilisation de softs spécialisés. Mais j’ai découvert que Photoshop disposait depuis un moment de cette fonctionnalité.

Je vais donc, pour ceux qui ne connaissent pas, la décrire ici.

Je sais, ça fait un max de temps que cela existe, et peut-être de la décrire, encore une fois, ne sert pas à grand chose car il y a surement beaucoup d’autres liens sur le net. Mais peut-être et surement que beaucoup sont en Anglais… ou expliquées de façons différentes… Et pis de toute façon… je m’en fou 🙂

Le matériel:

Vous avez un appareil de vieilles générations. Style réflexe numérique d’il y a au moins 5-6 ans… (ne vous inquiétez pas, le mien à 11 ans…). On devra peut-être le réaliser à la main… c’est pas du tout impossible. Il faudra juste prendre un peu la main, surtout pour la macro ou le plan de netteté est très très petit à faible distance.

Il suffira « simplement » de prendre des images à différentes mise au points du même sujet sans bouger, sans changer des balances des blancs ni d’exposition ect… Donc, il faudra que les paramètres de prises de vues soient fixes, sauf bien sur la map. Avec le live view, si vous le possédez, et son focus peaking (c’est le paramètre qui permet de voir la zone de netteté, ça ressemble souvent à un endroit rouge mis en sur brillance qui représente l’endroit de netteté)

Vous avez un matériel récent, il se peut donc que la fonction existe déjà dans votre appareil. Les paramètres de réglages sont souvent identique entre appareil. Le principe étant identique.

Comme vous savez « peut-être », je possède aussi un petit Canon M50… Malheureusement, celui-ce ne possède pas le Focus stacking… c’est dommage… J’utilise pour avoir une solution automatique le Canon EOS 5D mark II. Je sais, je vous ai dit qu’il avait 11 ans…. Mais le matériel Canon d’ancienne génération à un atout… Magic lantern. Dans ce firmware de substitutions qui modifie certaines fonctionnalités de votre réflexe, il y a le focus stacking… que j’expliquerais ici et qui ressemblera à bien des paramètres d’autres systèmes.

Je vais trop vite… beaucoup d’informations.

En gros, vous avez un vieux Canon avec Magic Lantern vous accédez à des possibilités autres que celles pensées par Canon. Comme le focus stacking.

Vous avez un appareil récent qui propose le focus stacking, c’est top! Les paramètres seront probablement identiques à ceux de Magic Lantern. Voir, le montage sera mêne peut-être automatique! Et là pas besoin de Photoshop ou d’autres programmes. bien que vous aurez moins d’amplitudes poste montage.

Vous avez un appareil sans tout ça, avec un peu d’huile coude, une main, une bague de mise au point et de bon yeux, ça va le faire!

Les objectifs:

Ben,, peut importe… On gros ça marche avec tous.. A savoir que plus l’objectif est une grande focale ou possède un rapport de grossissements importants comme les macros et que la prise de vues est proche, plus le nombre d’images et le réglage de la map seront importants et difficiles. En macro, le plan de netteté sur un plein format à 1:1 est de moins d’un petit mm à F8 avec un 100mm. Alors qu’un 70-200 sur une image prise en paysage sera « peut-être de plusieurs mètres à F8 selon la focale utilisée bien sur…. et sur un grand-angle elle pourrait être de plusieurs dizaines de mètres. Cela dépendra de votre envie aussi de garder un bokeh ou pas en dehors de la zone du focus peaking en fermant ou pas le diaphragme…

Ouais, je sais… c’est compliqué… Questions?

En gros: Si t’as un macro et que tu photographies tout près… ben t’auras un max d’images! Car, t’auras déjà remarqué que lorsque tu fais une image, ben le plan de netteté est hyper faible…et qu’il faut faire la mise au point aux petits oignons…

Si t’as un 70-200, un truc du style. ben quand tu fais une image de paysage, souvent la barrière, le cailloux ou l’arbre en premier plan est toujours limite en netteté même en fermant à F16 ou si la map a été réalisée sur eux c’est le second plan qui est flou… Il te faudra quelques images pour compenser ce problème… tu vas pas trop souffrir…

Si t’as un grand angle…deux photos devraient suffire… à F11… Pas de probs.

Bon assez parlé… Pratique… La prise de vues.

ouais je sais …. j’ai pas fini… je suis en route là… c’est long à faire 🙂

Montage!

Tout d’abord, traiter vos images si besoins.

Puis isoler vos images dans un répertoire, c’est mieux. Perso, je travail en les mettant sur mon bureau 😉

Voilà donc ma série d’images, ici j’ai fait mon petit Canon M50. Je vais directement empiler les dizaines d’images .CR2 système RAW dans Photoshop :-). Se sera la même chose pour un fichier .tif ou .jpg

Ici les 41 photos réalisées avec mon 5D mark 2 afin de réaliser les Focus Bracketing du M50

Ouvrir Photoshop, perso, je dispose de la version 21.1.2. Et ouvrir le menu Fichiers / Scripts / Chargement des fichiers dans une pile

Une petite fenêtre vient après cette sélection. cliquer sur Parcourir et sélection vos fichiers puis cliquez sur OK. La possibilité d’aligner automatiquement les images source existe en sélection le bouton du même nom. Cela marche je trouve moyennement.

Sélectionnez le bouton Empiler les images et Tons et couleurs continus. Puis presser OK.

Le chargement des images va prendre un certain temps. Soyez patient!

Une fois les images chargées, il faut simplement sélectionner tous les calques (cliquez sur le premier puis aller sur le dernier en pressant Shift)

Il suffit simplement de fusionner les calques entre eux avec la fusion automatique des calques dans le menu Edition. Cela va prendre de nouveau du temps…

Et voilà!!!!

abovard Écrit par :

5 Comments

  1. Avatar
    Marco
    1 juin 2020
    Reply

    Utiliser des insectes comme d’un quelconque objet, c’est grotesque et complètement contraire aux principes mêmes de la macro, qui sont d’aimer la nature en voulant la voir de plus près…
    Ces gens-là n’ont aucun respect de la Nature, ils se servent d’espèces vivantes comme on se sert de kleenex…
    Déguelasse et cruel…. c……rds d’humains………..

    • abovard
      3 juin 2020
      Reply

      C’est par mortel pour l’insecte d’être mis au froid, ça le met juste dans une sorte d’hibernation… Il le vit la nuit…
      Mais je pense quand même que le capturer et le mettre dans la nuit.. C’est pas cool. Le but étant d’essayer de faire une folie image dans des conditions naturelles.
      Certains ont des studios avec des vivariums et tout une panoplie de flash, de fond de couleurs ect…
      Bref, plus je regarde, plus je me rend compte que la proxi macro est plus interessante et plus créative. Car tu peux jouer avec le bokeh, le fond, l’ambiance. L’avantage du macro c’est qu’il a quand même un joli bokeh crémeux même sur apc et que tu peux faire aussi des vues d’ambiance mais d’un univers très petit. Comme la petite fleur qui est vraiment ici toute toute riquiqui…

  2. Avatar
    Marco
    3 juin 2020
    Reply

    Non c’est pas mortel, mais ce serait bien qu’un géant nous mette un peu à froid aussi et dans la nuit…
    On se croit tout permis! C’est pour ça qu’on va continuer à se ramasser des pandémies à travers la gueule.
    Bref, la macro c’est cool quand on respecte le microcosme

    • abovard
      3 juin 2020
      Reply

      Tout à fait d’accord sur le fait que respecter le sujet choisi sans en modifier la nature

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *