Au delà du centimètre

Last updated on 21 juin 2020

La Macrographie m’a toujours intéressé. Mais l’achat d’un Objectif et du matériels dédiés a longtemps reculé mon acquisition.

Canon EOS M50 et Canon 100 F2.8 IS Macro. Petite violette des champs

La possibilité d’obtenir, il y a quelque temps un superbe objectif 100f2.8 l IS Macro pour un prix très abordable m’a finalement fait craqué.

Goutte d'eau en macro
Canon Macro 100 F2.8 L IS et Canon EOS M50

J’ai toute de suite compris après quelques prises de vues que la macro n’était pas du tout une activité facile, qu’avoir des bons yeux, de la patience et un sens de la mise en scène aiguisée pourrait pour certains être un plus.

Petite coccinelle, Canon 100 F2.8 IS et Canon EOS M50

Tout cela, bien accompagné de quelques petits matériels photographiques, souvent, indispensables.

Lorsque j’ai commencé la macro et franchement j’en suis qu’au tout tout tout début, j’ai directement essayé le genre d’images que l’on voit sur le net. Une abeille en pleins vol arrivant à la ruche, la tête d’un papillon, une fourmi ect…

Fourmi, c’est probablement un des insectes les plus difficiles à photographier.

Je me suis vite rendu compte qu’en photo rapprochée, le rapport de grossissements a un énorme impact sur la profondeur de champs. Et qu’au rapport de 1:1, même monté sur mon petit Canon M50, ce qui caractérise la photo comme macro, celle-ci n’a qu’à 100mm, que peut-être 1mm à f8… wouaaa c’est très très court.

Coléoptère géant? En tout qu’a celui-là faisait la taille d’un pouce !

Ma petite fourmi prise en photo (qui s’avérait changer de droite à gauche sa direction 17x par seconde…) s’avérait floue entre sont antenne droite et son antenne gauche… la tête est floue, l’image est ratée. Dans le monde de la macrographie, ou un œil flou est une image ratée… ça se joue parfois sur 5/10mm.

grosse araignée suisse au flash et objectif macro
Canon 100 F2.8 IS et Canon EOS M50

La mise en place alors d’un flash cobra que je possédais et acheté il y a très longtemps, un 430EX, et plus tard la fabrication d’un diffuseur est pour la photo d’insectes l’outils presque obligatoire.

Le diffuseur peut-être fait en papier ou en plastique… il y a plein de tuto sur le net. Mais on trouve aussi des marques bien pratique à plier pour des sommes de 25-30 euros.

Après bien sûr il y a les flashs macros dédiés. Mais c’est très cher si vous voulez faire de la macro occasionnellement.

Misumena varia araignée macro
Misumena vatia, petite araignée qui as le pouvoir de varier de couleurs. Je crois blanc ou jaune. Elle est toute petite. Environ 4-5mm. Canon 100 F2.8 IS et Canon EOS M50

Le flash vous permettra d’augmenter votre profondeur de champs en fermant beaucoup plus. Ou simplement en permettant une photo au levé du jour ou dans des endroits mals éclairés. Sachez tout de même que le bokeh ne restera pas aussi beau qu’à f2.8 ou F4…

La macro, c’est difficile. On joue avec des mouvements millimétrés et des être qui le sont aussi. Parfois rapide comme l’éclair et qui se cachent presque partout au moindre petits mouvements un peu brusque.

Macro de gouttes d'eau sur une herbe
Les goutes d’eau de la rosée du matin. C’est là que j’ai découvert pourquoi l’herbe était si collante… Canon 100 F2.8 IS et Canon EOS M50

Si vous vous lancez dans la macro, sachez que c’est un investissement de temps et de patiences.

La recherche est visiblement primordiale, je croyais que je n’aurais qu’à sortir pour trouver des choses à photographier… oui et non. Il faut parfois aller au bord d’un étant, d’un lac ou d’un grand près. Vous trouverez parfois de jolies choses à photographier mais souvent vous vous déplacerez. Le lever tôt est aussi de rigueur si vous souhaitez avec la rosée du matin, la lumière douce et l’insecte encore refroidi de la nuit moins vif.

Ici un post intéressant sur comment s’y prendre, les techniques et les compositions. Je vous laisse y passer. C’est complet.

Ne rêver pas trop de certaines photos que vous verrez sur le web.

Macro d'un coléoptère à bulbe
Coléoptère à bulbe. Tout petit… environ 4-5mm. Canon 100 F2.8 IS et Canon EOS M50

Les techniques sont différentes et l’utilisation de glacières pour éventuellement refroidir l’insecte et le replacer dans son environnement pour qu’il soit statique, ou l’utilisation d’insectes morts permettant dans certains cas l’utilisation du focus stacking et où des images plus magnifiée, comme par exemple au rapport 3:1 voir plus.

Insecte au repos sur le toit de ma voiture, j’ai profité pour avoir l’effet miroir de la carrosserie. Canon EOS M50 et Canon 100 F2.8 IS Macro

Il y a aussi toute une panoplie de faux fonds de couleurs, pour magnifier l’arrière plan et rendre l’image plus agréable ou pour simuler un ciel ect…

Mais on peut prendre aussi plaisir à photographier avec ses moyens. A main levée et sans flash parfois en ayant de la chance et de la patience! Et en plus en promenade…

Petite macro d'une fleur avec une araignée prise au Sigma 105
M’avez-vous vue? je me cache… Canon 105 Sigma Macro et Canon EOS 5D mark II

Sachez aussi qu’il n’y a pas que les insectes. Les micros fleurs de mousses sont magnifiques et les petites fleurs de forêt de toutes les couleurs permettent de belles images aussi ! On peut jouer avec l’arrière plan avec le bokeh et les couleurs. Perso, j’adore !

Petite macro d'une fleur de mousse
Petite fleur des mousses qui fait environ 2mm… Canon105 Sigma Macro et Canon EOS 5D mark II

Et n’oubliez pas, il peut être tentant de prendre une image sur le net car c’est facile. Veuillez respecter mes images ainsi que le travail fourni pour les réaliser. Merci!

Rappel: Les images sont protégées, elles ne sont pas libres de droits. Merci de respecter les droits d’auteurs! ® All rights reserved (Alain Bovard photographie, Yverdon)

abovard Écrit par :

2 Comments

  1. Avatar
    Marco
    1 juin 2020
    Reply

    Wow t’as réussi de belles images!
    Je les aime toutes, particulièrement impressionné par celle en bandeau et le coléoptère. Mais la fleur bleue floralp et la section d’herbe avec les fins poils sont pas en reste!
    Bien ton aguillage et ça semble porter ses fruits. Tu m’en fais un? 😉 Je te paie =)
    Maintenant qu’on fait les deux de la macro/proxy, on devrait se voir.
    Ce matin j’étais à quatre pattes dans l’herbe…ça soufflait et bougeait bcp et les gens se demandaient ce que je faisais 😀

  2. abovard
    3 juin 2020
    Reply

    Hello,

    J’essaye de faire au mieux. Pas facile de trouver le bon compromis entre flash, pas flash, pleine ouverture ou non pour le bokeh.
    Pour le truc en papier, cétait pour sauver le truc. Mais il y a un diffuseur octogonal facilement pliable pour un 30aines de francs. Il sera mieux… mon truc se déchire déjà 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *