Faire et comprendre le panoramique sphérique. Partie 2

Last updated on 9 novembre 2014

Le matériel photographique:

Bon… C’est l’heure de commencer la partie 2 🙂

Déjà l’appareil. Il sera de préférence à capteur de type APS-C ou Plein format. De type réflexe ou compact à objectif interchangeable. Les gros capteurs ont l’avantage d’avoir à leurs panoplies des objectifs grands angles. Plus la focale est courte et moins il y a de photos à prendre, et moins il y a d’images à prendre plus vite elle sera réalisée, moins il y aura d’erreurs d’assemblages lors de la prise de vue avec plan en mouvement. Je ne dis pas qu’il faut aller dans l’extrême et prendre un plein format et un 8mm fisheye. Mais minimiser le nombre de prise de vue est un gain de réussite. Le couple APS-C et 8 ou 10mm Fisheye est un très bon couple lui aussi, il permet d’avoir une image de bonne qualité et une bonne rapidité d’exécution.

On pourrait réaliser une image avec un compact + complément fisheye… mais la qualité n’est plus la même… et l’assemblage pourrait être mis en péril à cause de la mauvaise qualité du piqué! (surtout dans les bords sur ce type de truc). Je vous le déconseille…

Objectifs assez souvent utilisés et de bonnes qualités optiques, ils ne sont pas mis dans le sens de la qualité:

  1. Tokina 10-17 Fisheye F3.5-5.6 –> Plein format et Aps-C
  2. Sigma 8mm Fisheye –> Plein format et Aps-C
  3. Canon 15mm Fisheye F2.8L –> De préf. sur Plein format à cause de sa focal
  4. Canon 8-15 Fisheye F4L –> Plein format et Aps-C
  5. Nikon 10.5 Fisheye F2.8 –> Plein format et Aps-C
  6. Samyang 8mm F3.5 fisheye –> Aps-C
  7. Canon 10-20 F4.5-5.6 –> Aps-C
  8. Sigma 10-22 F4-5.6 –> Aps-C
  9. Samyang 7.5mm fisheye –> Monture 4/3
  10. Il y en a d’autres…

La tête panoramique.

Elle pourra être soit fabriquée maison ou achetée. Si c’est pour découvrir la photographie sphérique et que vous êtes bricoleur, n’hésitez pas! Avec quelques bouts de tôles, de plaques et quelques vis bien placées, vous pourrez en fabriquer une.

Quelques liens pour de têtes panoramiques maisons ici sur le site de Panophoto.org

Pour les têtes panoramiques industrielles, il y a plusieurs fabricants très connu dans ce domaine:

  1. Nodal Ninja
  2. Panosaurus
  3. Pano Maxx
  4. 360 precision
  5. Kaidan

Pour les appareils ayant la possibilité de prendre le sphérique en une seule rangée d’images. Il existe aussi des attaches se serrant directement sur l’objectif. Dans ce cas, il ne sera plus possible d’utiliser vos autres objectifs, puisque celle-ci sera dédiée à celle-ci…

Personnellement, j’utilise avec mon Canon 30D et le Nex + Tokina 10-17, une tête panoramique Nodal Ninja 3 MKII modifiée.

tête panoramique

Donc pour un sphérique nous avons:

  1. Un appareil photo, ici un réflex numérique plein FF de préférence ou APS-C ou alors un compact à objectif interchangeable style Nex ou Olympus. Pour nous ce sera le Nex-5n
  2. Un objectif grand angle ou un fisheye… dans notre cas, nous allons utiliser le fisheye Tokina 10-17 F3.6-5.6
  3. Une tête panoramique, pour moi ce sera une Nodal Ninja III modifiée.
  4. Un trépied ou un monopode, voir un mat.
  5. Un ordi… Mac… PC… perso c’est Mac… donc ce sera la pomme dans ce billet.
  6. Un soft de retouche d’image comme Adobe Elements ou Photoshop qui sont mes préférés. Mais cela pourrait être aussi Gimp qui est puissant et gratuit!
  7. Un soft d’assemblage, cela pourrait être Hugin, PtGui ou Autopano Pro de Kolor. Ce sera ce dernier que j’utiliserais.
  8. Un soft permettant l’affichage de ce dernier. Il existe quelques possibilités, les plus utilisés étant Flash Panorama Player et Krpano (qui devient maintenant le numéro 1 des afficheurs flashs). Dans mon cas, ce sera FPP… encore à l’ancienne 😉
  9. Un client FTP pour le publier si besoin, pour moi FileZilla.

Il nous reste plus qu’à fixer tout ça et à trouver la position de la pupille d’entrée. L’axe sur lequel on va tourner. Pour cela, il existe plusieurs solutions.

Déjà quelques liens permettant de dégrossir les réglages. Nous aurons besoin de deux côtes importantes. La cotation de la base jusqu’au centre du capteur. Et celle de la position de la pupille d’entrée de l’objectif.

Ici le liens de la base de données de Panotools.org

Ici le liens de la base de données de Nodal Ninja

Une fois les réglages réalisés, il faut faire un check de tout cela.

Pour le premier réglage, celui de la base entre le point de rotation et la base de l’apn:

Un petit test rapide. Mettre l’apn le plus vertical possible objectif contre le bas. Tourner horizontalement et vérifier que le collimateur central reste au même endroit par rapport a un sujet. Il reste pil poil… c’est plus ou moins bon! Il se décale… on essaye de le centrer.

Une autre astuce: Incliner légèrement l’apn d’environ 5°, puis prendre les images et les assembler. Puis suivre ce petit tuto 😉

Pour le deuxième réglage:

Pour cela, il suffit de mettre un stylo près de votre apn et le caler sur un objet relativement loin. Style à l’autre bout du salon. Tourner votre apn du nombre de degrés voulu. Penser que le recouvrement de chaque image doit être d’environ 30%. Le calage de votre stylo par rapport au deuxième plan ne doit pas avoir bougé!

Exemple pour le Nex-5n: Point de la pupille d’entrée pour les panoramas avec l’adaptateur Fotga Nex -> Eos et le Tokina 10-17 sur le Nex-5n = 102mm avec rotation de 60°

Exemple pour le 30D: Point de la pupille d’entrée pour les panoramas avec le Tokina 10-17 = 94mm avec rotation de 60°

Pour savoir quel angle vous devez bouger avec vote apn. Il y a plusieurs solutions.

Primo: Vous avez un objectif non fisheye. Pas de souci, il n’y aura pas de problème. Que vous tourniez tous les 30° ou les 20°, aucune importance. Utilisez simplement la valeur, que vous aurez calculé ou trouvé sur le net. (N’oublions surtout pas de mettre l’apn en mode portrait)

Ici un calculateur automatique bien pratique pour les images 360°

Pour la rotation horizontale:

Personnellement avec le 30D et son coefficient 1.6x et le Tokina Fisheye, j’obtiens un nombre d’images de 5.5 donc cela fera 6 photos. Je devrais donc faire une rotation de 60° à chaque image.

Pour le Nex-5n et son coefficient x1.5 et le Tokina Fisheye, j’obtiens un nombre d’images de 5.2 images. donc cela fera 6 photos. Je devrais donc faire une rotation de 60° à chaque image.

Pour exemple avec le 30D et son coefficient 1.6x et le Canon 10-22. j’obtiens un nombre d’images de 6.5 images, donc cela fera 7 photos ( pour un sphérique cela se gâte car l’angle en paysage est beaucoup moins grand…)

Ici un calculateur en .xls pour les 360×180° dit sphériques. (il marche aussi pour les objectifs « normaux »)

Bientôt la suite…

abovard Écrit par :

2 Comments

  1. Avatar
    17 décembre 2011
    Reply

    Sympa cet article et merci pour le lien vers mon calculateur.
    Bonne continuation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *