Essai du Kodak Ektar 100

Last updated on 20 mai 2020

Ektar en film 120

Capture d’écran 2014-05-27 à 21.27.27

Lorsque l’on parle de film couleur, le nom de l’Ektar ressort assez souvent. On le dit fin, dynamique et saturé.

Je l’ai essayé, il y a quelques jours. Je dois dire que j’ai aimé sa facilité d’utilisation. Non seulement, il a très bien géré les grandes dynamiques. Mais en plus, la finesse de son grain m’a plu lors des longues poses effectuées. Les couleurs pètent et j’aime ça! C’est vraiment un film sympa a utiliser lors des sorties paysages. Les couleurs sont bien sur bien plus froides qu’un Portra 160.

Personnellement, je l’ai exposé à 100. Mes images étaient exposées correctement. Je les ai développée au Tetenal C41 à 30°C pendant 8 minutes, résultat très bon.

J’ai remarqué que les films couleurs sont souvent plus facile à insérer dans la spire… Le film à l’air plus fin.. plus souple.

Pour l’exemple, je me suis donc rendu sur le plateau vaudois bien à découvert afin de profiter des fortes rafales des bises sur les champs de blés. J’avais envie de montrer le mouvement des épis balayés par la bise. J’ai opté à ce moment là pour un filtre ND400 afin d’allonger mes temps de pose. Ayant un temps de pose à 1/30 F16, avec le filtre cela m’a donné environ 13 secondes.

J’ai déclenché en B et compté de tête les 13 secondes pour exposer l’Ektar. Comme d’habitude, l’appareil était un Rolleicord Vb.

Impression maximum 40cmx40cm, papier brillant ou mat.

ArbreFlouBise

Ou ici toujours au Rollleicord dans les champs de Colza. L’Ektar 100 à bien retranscrit le beau jaune pétant du Colza

Colza

Rolleicord Vb

pissenlit

 Rappel: Les images sont protégées, elles ne sont pas libres de droits. Merci de respecter les droits d’auteurs! ® All rights reserved (Alain Bovard Photographie, Yverdon) Salutations

Alain

abovard Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *