Scanner Epson V700-V850

Last updated on 12 août 2019

Scanner Epson V700 – V850, le passe vue

Il y a deux possibilités ou l’on va dire deux moyens de développer ses images argentiques.

1.Le tirage

2.Le scan pour impression et pour la visualisation sur support numérique.

Certains ne comprendront probablement pas la démarche de celui qui décide de passer par un scanner.

J’ai personnellement décidé de scanner mes images, la raison a été toute simple… Tirer des images demande à posséder une pièce dédiée. Les agrandisseurs prennent de la place, la pièce doit pouvoir être mise totalement dans le noir, il faut un évier, des fils… une ventilation (c’est mieux…) et de la place, y’a sûrement d’autres trucs mais j’ai oublié 😉

L’achat d’un scanner comme l’ Epson V700 (aujourd’hui, le modèle a évolué, jusqu’au modèle V850) me permet aujourd’hui de faire cela dans mon petit appartement sans trop de contraintes.

Le scan permet peut-être d’avoir le meilleur des deux mondes. Certains diront que non et d’autres que oui, certains prétexteront, d’autres affirmeront que l’argentique ne vaut que s’il est tiré sur papier. Chacun son avis…

Pour moi, l’important est majoritairement le plaisir à la prise de vue et d’utiliser cette belle mécanique que j’adore.

Le Scanner.

Les scanners Epson sont de gamme moyenne. Certains diront de l’ Epson V700 qu’il n’est pas suffisamment qualitatif pour sublimer un tirage. En 135, il est clair que l’Epson V700 (au V850, et je dirais même en règle générale les scanner à plat) ne permettra pas un tirage de qualité. Le 13×18 sera déjà une belle prouesse pour un petit 24×36…

Le V700 devient intéressant à partir du 6×6 (soit un négatif de 57×57, bien qu’un 6×4.5 est encore possible 😉 ). Ça superficie devenant intéressante pour le scanner.

Malgré tout, il faut avouer que la qualité ne sera pas à même de rattraper un tirage, un scanner de qualité comme l’Imacon de chez Hasselblad ou le bon vieux Nikon Coolscan…

Le passe vue

BePlateBA1

Depuis que j’utilise l’ Epson V700, j’ai remarqué que son principal problème était la planéité du film. Le support de l’Epson V700 est juste catastrophique. Je l’ai mesuré avec un appareil de mesure et le résultat est franchement moyen. Alors que le réglage devrait être à 4mm +- 0.2, j’ai remarqué des différences de plus de 8 dixièmes ! Si vous rajoutez à cela un film légèrement bombé… c’est la catastrophe…

Avoir un passe-vue correct est important. L’entreprise Betterscanning l’a bien compris et propose un passe-vue de meilleure qualité. Bien qu’un peu plus précis, pour moi, il a un défaut. L’obligation d’utiliser un verre antihalo afin d’avoir une planéité parfaite.
L’utilisation d’un verre antihalo produit une diminution de la qualité. La lumière passe au travers du verre et rajoute un obstacle à celle-ci.
Bien que le résultat apparaît meilleur qu’avec le système de l’ Epson V700.

(Depuis le V800, un système plus ou moins identique, mais moins performant maintenant est devenu le standard de la marque, je n’ai pas eu l’occasion d’essayer…)

N’ayant jamais été convaincu de ce système de passe-vues plastiques, j’ai décidé (étant mécanicien-électricien) de fabriquer le mien.
J’en suis à la version une et uniquement pour un seul négatif (une image) 6×6 de 57×57.

Usiné dans l’aluminium, le film se retrouve donc à exactement 4mm de la vitre. Pas de réglages, c’est parfaitement plat. Il ne possède pas de vitre antihalo ce qui diminue le risque de poussières supplémentaires et la diminution du piqué.

Après plusieurs essais aucun problème de réflexion, il n’y a pas de bord, car le support fini pratiquement en pointe.
Certes, il a un défaut, pour l’instant, il ne peut faire qu’une seule image de 6×6 mais quel plaisir d’utilisation.

Étant en phase de prototype, je ne vais pas le proposer tout de suite à la vente, le but n’étant pas de faire de l’argent…mais je ne peux pas les faire gratuits non plus, le travail et la matière ne sont pas gratuits 😉

J’ai envie de faire une version deux, le plus rapidement possible. Mais je ne sais pas encore comment faire pour que l’usinage ne soit pas trop cher. Faire plusieurs versions est aussi une étape importante.

6×6, 6×7, 6×9, 6×12 et 6×17.

L’important pour moi étant les formats 6×6 et 6×7.

Donc à suivre 😉

Dorénavant toutes les images passent au travers du BA1 😉 (fallait bien que je lui trouve un nom 😉 )

// 18.02.2018, j’avance gentiment, mais sûrement. La version deux est en phase d’usinage, mais comme j’ai pas mal de travail cela va attendre encore quelques jours. Guider le film était pour mois important et le système de serrage aussi. Tendre légèrement le film est aussi primordial. De ce fait, j’ai essayé de réaliser un premier essai plus complet… reste à savoir ce que cela va donner… //

Vous pouvez rechercher un thème ou un mot sur le site de deux manières, en inscrivant un tag dans l’onglet en bas de la page, ou en utilisant le Sitemap du Site 

Si vous me cherchez sur Flickr, c’est ici 😉

Et ma galerie argentique, c’est ICI! 😉

[FAG id=3135]

abovard Écrit par :

Un commentaire

  1. Avatar
    15 février 2018
    Reply

    Bravo au mécanicien pour ce BA1 😉
    On se réjouit de voir tes prochaines images sur Flickr!
    Bcp ont débuté avec un prototype… Go!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *