Eos M50, le plaisir du léger

Last updated on 16 novembre 2021

Cela fait un moment que je n’ai pas re écrit un petit article. La photo est bien sur toujours un sujet important pour moi, mais on ne peut pas toujours être au taquet. Le travail, mais aussi le sport, la santé prennent aussi du temps sur mon temps libre 🙂

Vous pouvez lire aussi mon avis sur le EOS M50 (version 1, mais le 2… c’est le même avec quelques améliorations systèmes… à part ça identique. Du coup ça améliore surtout la mise au point…)

Eos M50, le plaisir du léger.
Couché de soleil dans le Lavaux en Suisse
Eos M50, 55-200 Efm

Depuis quelques mois, j’ai moins de temps à consacrer à la photo et surtout moins à ce petit blog. Il y a aussi tellement de sites, de photographes amateurs et professionnels, que l’intérêts d’y passer du temps, je dois le reconnaitre, devient parfois un questionnement.

M50, le plaisir du léger.
La chute de la Tine
Canon EOS M50, 11-22 Efm

J’ai essayé de revitaliser mon plaisir photographique en achetant (c’est jamais une bonne idée…), il y a maintenant un an (je crois) un EOS R. Mais, je dois dire… que cela n’a pas vraiment fonctionné… Au contraire, à la finalité… je crois que cela a même été négatif..

Eos M50, le plaisir du léger. Fin de journée dans le Lavaux en Suisse
Canon EOS M50, 11-22 Efm

Le Canon EOS R est un bon appareil, mais malheureusement… les objectifs sont ultra chers, et je dois reconnaitre que les vieux objectifs EF qui ont fait merveilles sur mon 30D et mon 5D mark II sont un peu à la ramasse dessus. D’autant que la bague rallonge encore l’encombrement. Je sais pas si c’est moi ou l’appareil, mais les deux…on est moyennement copain… Trop gros avec l’EF, optiques pas toutes adaptées… Il ne me fait pas vibrer…

M50, le plaisir du léger.
Couché de soleil sur le lac Léman
Canon EOS M50, 15-45 Efm

ça robustesse de plus, ne vaut absolument pas la série 5D, l’écran arrière étant beaucoup trop fragile. J’espère que le R6 et R5 ont une vitre plus solide… Franchement sur le R… C’est un peu du foutage de gueule….

Eos M50, le plaisir du léger.
Couché de soleil à Montreux en Suisse
Canon EOS M50, 11-22 Efm

Je me surprend donc à partir souvent avec mon bon petit et aujourd’hui pas tout jeune EOS M50. La version une. Et à chaque fois, le petit capteur du M50 m’interroge sur la valeur réelle ajoutée d’un plein format pour mon activité photographique.

L’AF…. Le m50 se débrouille pratiquement aussi bien que le R ou le RP. Le R6 e R5 ont bien fait évoluer l’af, mais pour les deux premiers… le M50 se débrouille super bien!

Eos M50, le plaisir du léger.
Couché de soleil à Montreux en Suisse
EOS M50, 11-22 Efm

Les objectifs. Le 11-22 est très bon! Mais surtout il est minuscule et j’en ai fait déjà plusieurs fois l’éloge. Un vrai mini 16-35 F4 IS mais qui se glisse dans une poche et pèse rien! Les filtres sont aussi un avantage du système Efm puisque presque deux fois plus petit parfois.

le 15-45 tant décrié aussi possède la caractéristique d’avoir un encombrement et un poids qui comble sont petit manque de qualité optique. C’est le moins bon, mais il est telllement léger et petit que de ne pas l’emporter serait ridicule!

Eos M50, le plaisir du léger.
EOS M50, 56f1.4 Sigma

Du portrait. Le Sigma 56f1.4 est juste fabuleux. Le bokeh est doux, les images contrastées et les couleurs bien restituées. Le piqué est excellent. C’est un réel coup de coeur qui comble le 85 RF 2 sans problème. Certes, il n’est pas stabilisé mais on s’en fout!

Un télé? le Canon 55-200 est la grande surprise. Je gardais mon 70-200 F4 L pour avoir un télé avec le M50 et le R. A ma grande surprise, le 55-200 Efm est juste une optique à posséder, son IS est très bon et comble rapidement (avec des sujets pas trop rapide) les flous de bouger. Le piqué est aussi bon même meilleur que le 70-200 F4 L (voir d’après certaines review, presque aussi bonne que la version IS) pour un prix et un encombrement qui laisse sans voix.

Eos M50, le plaisir du léger.
Couché de soleil à Montreux en Suisse
EOS M50, 55-200 Efm

Je viens pas faire un hymne à l’Efm… Oui cela y ressemble… Mais je viens juste apporter un petit message d’un utilisateur amateur standard.

Il n’est pas toujours utile de penser que le plein format est la solution à votre envie photographique. L’apsc est aussi une solution très viable, qui amène aussi son lot d’avantages.

Le poids, l’encombrement donne la possibilité de l’emmener loin pour un moindre effort. En marche, mais quel plaisir! Tout devient plus petit, car même son trépied devient mini!

Eos M50, le plaisir du léger.
Zermatt
EOS M50, 11-22 Efm

Le prix, pour le M50 est faible… l’achat d’un M50, d’un 11-22, d’un 15-45, d’un 55-200, d’un 56 seront moins cher qu’un boitier R…. Car tout se trouve primo en occasion… et même en neuf, les prix tombent. J’ai eu mon 55-200 Efm pour 200.- neuf… mon 11-22 en occasion pour 150.-, le 56 tourne dans les 300.-

EOS M50, 11-22 Efm

Quand on pense que le 14-35 vaut aujourd’hui 1800.-! et qu’un 70-200 Rf F4, 1600.-. Cela fait déjà 3200.- de budget! Oui bien sur la qualité optique, l’af et les possibilités d’un R donne l’avantage mais parfois trimballer 3kg au lieu de 1kg dans un sac qui passe d’un petit sac de montagne avec rangement ou un gros sac photo avec trépied… Là aussi ça change méga la donne. Souffrir… Non.

Lavaux
EOS M50, 56 f1.4 Sigma Efm

Si c’était à refaire, je ne rachèterais pas du tout le R. Mais je continuerais simplement avec mon petit M50. J’aurais encore continué d’étoffer mon panache d’objectif par un 12 F2 Samyang, par un 16 f2.8 Sigma et peut-être par un Canon 70-300 USM II.

Tout cela pour dire… On est souvent trop équipé ou l’on veut parfois trop aussi.

Eos M50, le plaisir du léger.
Dans la station du Rolex Learning Center
Canon EOS M50, 11-22 Efm

En photographie, le poids et l’encombrement est aussi très important! Il m’arrive de voir des personnes avec des gros 7D MKII, des 5D mkIV trimbalant des optiques de malades pour photographier leurs enfants, leurs balades, leurs anniversaires ect…. et moi mon M50 dans la poche… le 11-22 et le 56 et mon petit M50…. Je rigole…

EOS M50, le plaisir du léger
Canon Eos M50, 135 F2

Alors avant de vous lancer dans un achat, parlez, discutez avec des personnes, des photographes amateurs! Faites des essais!

Et n’oubliez pas, il peut être tentant de prendre une image sur le net car c’est facile, mais c’est pas très cool comme démarche. Veuillez respecter mes images ainsi que le travail fourni pour les réaliser. Merci!

Rappel: Les images sont protégées, elles ne sont pas libres de droits. Merci de respecter les droits d’auteurs! ® All rights reserved (Alain Bovard photographie, Yverdon)

Quelques images faites avec mes optiques Efm et EF

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *