Vide photographique

Last updated on 6 juillet 2019

Inspiration à zéro, créativité à -10, manque d’envie photographique, bienvenu dans le vide photographique ou comme on dit souvent, le mal du photographe.

Je vis une période difficile, ponctuée de difficultés professionnelles comme personnelles. Une période de doute sur la vie et de scepticismes sur la photo, ma passion de toujours.

Les codes ont changés et la photo aussi. On ne parle souvent plus photo mais plutôt matériel. La geek mania a emporté la magie au détriment de la technologie. Il n’y a plus de longues discussions sur la création d’image, ou sur les traitements qui la transforme. On ne parle plus de la petite chute d’eau près du boulot ou du petit sentier dans les collines du coin où les odeurs du printemps nous émerveillent et où ses pollens nous picotent le nez. On préfère de loin partir en Islande ou autres pays lointain refaire encore et encore les même image que les concurrents d’Instagram. Le petit endroit près de chez soi devenant ringard. Instagram a changé cette vision du simple. Il faut montrer, se vanter et être celui qui montre au monde surfait ce qu’il a pu photographier d’extraordinaire et de lointain. La simplicité n’a plus place.

La photo est partout, pourtant elle n’a jamais été aussi lassante. Les photos incroyables de l’Islande et des Lofoten’s me soûlent, les photos sont identiques par millions peut-être même par centaines de millions. Même compositions, même endroits, même saisons, même filtres, même preset’s, même appareils photos et même types d’objectifs. Tout autant de caractéristiques qui donnent toutes ses micros petites différences au monde de l’image.

Les filtres informatiques balayent les différences, les jpg « faciles » des derniers apn effacent la créativité lissant les images à quelques teintes, contrastes et couleurs identiques ne laissant plus qu’une vision dictée par l’informatique et leur créateur.

Même les belles aurores boréales n’ont plus le même attrait alors qu’avant chaque image m’émerveillait par la beauté du phénomène. La tendance à faire de la photo pour montrer qu’on l’a fait me désespère.

Généralement, lorsque je touche le fond de mon imagination, lorsque toute inspiration n’est que page blanche… je fais une pause de quelques semaines… je ressors alors mon vieux Rollei 6×6 et une bonne vieille péloche « couleur » afin de ressentir à nouveau cette petite étincelle qui donne juste envie de créer quelque chose de sympa avec le minimum de matériel et d’automatisme. Sans chichi, juste moi et le sujet. C’est cette recherche «juste » photographique qui me plait, c’est ce partage de l’instant donné. Ses quelques centièmes ou dixièmes de secondes mémorisées sur un support. Peut-importe les prouesses du système, l’important étant juste le résultat de l’image sauvegardée.

Le vide photographique, c’est aussi celui de la société d’aujourd’hui…

Rappel: Les images sont protégées, elles ne sont pas libres de droits. Merci de respecter les droits d’auteurs! ® All rights reserved (Alain Bovard photographie, Yverdon)

Reminder: Images are protected, they are not free of rights. Thank you to respect the copyright! All rights reserved ® (Alain Bovard Photography, Yverdon)

Visionlarge - View my recent photos on Flickriver

abovard Écrit par :

7 Comments

  1. Avatar
    20 mai 2019
    Reply

    Tu as farpaitement analysé aussi bien la photographie que la ‘sauciété’ (ou satiété…) d’aujourd’hui.
    Rien ne vaut la simplicité dans la photo ET dans la vie 😉
    À bientôt mon ami
    PS: moi c’est le vide blogographique…

  2. Avatar
    29 mai 2019
    Reply

    Heloo Alain !

    Avec plaisir je découvre ton blog…. et malheureusement je commence par 2 mauvaises nouvelles. Rassure toi on est plusieurs dans ce passage à vide. Pour ma part les images que je vois passer sur les réseaux me saoulent terriblement et les miennes même commencent à m’ennuyer également.

    Bien que je sois, comme tu le sais, assez au courant des nouveautés etc, ma démarche va également vers un retour au sources j’ai un coup de blues monstrueux et je me dis même que je ferai bien d’arrêter et ne garder qu’un pocket pour faire des photos de ma fille..

    On verra. Courage,! :-))

    • abovard
      30 mai 2019
      Reply

      Hello 😉
      Merci du passage. Oui c’est dur ses passages à vide.
      On a l’impression de plus pouvoir sortir une image correcte. Je vois encore des sujets, ou des endroits à photographier mais l’envie ne vient pas ou rien n’en sort…
      J’avais déjà vécu cela mais j’avais vite rebondi. J’espère que se sera pas trop long.
      Dans ses moments, il m’arrive d’avoir envie de tout abandonné…A la dernière « crise » j’avais fermé 500px, Facebook, enlever tous les coms de Flickr, fermé mon précédent blog et ranger au placard mes appareils…
      Puis j’avais repris mon vieux Rollei…

      😉 C’est une sorte de retour aux sources 😉

  3. mike
    Michel
    30 mai 2019
    Reply

    Ne t’en fais Alain ca va revenir. On connais tous cela et c’est rassurant. Ce qui inquiétant c’est ceux qui ne le connaissent pas et qui remplissent Flickr de photos juste pour en mettre une…:-)
    La créativité demande réflexion, de se poser etc…
    Profites d’aller voir quelques expos Salgado a Zurich ou plus proche les journées photographiques de Bienne
    Jusqu’au 2 juin.
    A bientôt pour une sortie photo avec ton pote Marco 🙂

    • abovard
      30 mai 2019
      Reply

      Hello Michel!
      J’ai prévu d’y aller pendant mes vacances et faire quelques photos de Zurich!
      Je ne connaissais pas ces journées photographique de Bienne, j’essayerais d’aller regarder mais il me reste pas beaucoup de temps!

      Pour la sortie photographique, ses prochains jours, c’est vraiment pas le bon moment pour moi car j’ai quelques mises au point à faire.

      Passes un bon week-end!

  4. mike
    mike
    17 juin 2019
    Reply

    Salut Alain t’en es ou avec le vide 😉
    tu nous reviens bientôt ?

    • abovard
      17 juin 2019
      Reply

      C’est dur dur ses temps… je suis perdu créativement mais plus sportivement 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *