X100T Fuji, mon avis

Last updated on 13 août 2019

Fuji X100T, l’appareil polyvalent.

Mis à jour le 29 décembre 2015 après plusieurs mois d’utilisation. 

You are English, you can translate the blog with Google Translate,  Here! I know it’s not the best translator, but…

Quelques liens de mes pages vers des images au X100T, Lisbonne au X100T, Ligurie au X100T ,Rome au X100T

 J’ai repris les images techniques du site Fujifilm. En cliquant sur les images des appareils, vous serez directement amenés sur leur site.Durant ses dernières semaines, j’ai eu la chance d’essayer divers produits Fujifilm.

Xt-1, Xe-2, Xpro et leurs optiques, finalement le coup de coeur sera pour la gamme du symbolique X100 dont le dernier a hérité d’un T comme troisième génération.

Le X100T est un appareil différent, d’abord par son look rétro. Ici, on est loin des designs futuristes. Aspect métallique et cuir ou aspect total noir, petit bouton et roulette de présélection à l’ancienne. Viseur optique sur le côté. Tout respire le vintage.

L’appareil est charmant et donne envie de l’utiliser. Sa qualité de fabrication m’a donné satisfaction dès la seconde ou je l’ai eu entre les mains. C’est un tout-en-un! Pas de chichi, tout est là pour faire plaisir.

Le système est intuitif et malgré les molettes qui au départ m’énervaient, ils s’avèrent qu’à force d’utilisation,  elles en deviennent pratique à l’utilisation et même un avantage du système.

Mise à jour:  L’interrupteur On/Off est beaucoup trop facile! Nombre de fois, je l’ai retrouvé sur On, utilisant pour rien la batterie… Dommage.

Une petite liste de ce que l’on retrouve sur le X100T.

  • Viseur optique / hybride/ électronique 2.36millions de px efficace et agréable
  • Af par corrélation de phase et détecteur de contraste (par rapport au X100/X100s l’Af a été amélioré)
  • Molette + ou – 3Il de compensation d’exposition
  • Flash intégré efficace
  • Obturateur mécanique central silencieux jusqu’au 1/4000s
  • Obturateur électronique jusqu’au 1/32000s
  • Support des SD UHS I et II
  • 23 f2 et bague de diaph au 1/2
  • 7 touches Fn à programmer selon ses désirs
  • Capteur X Trans Cmos II Fuji de 16méga Px
  • Système Wifi

La focale de 23 fixe…son atout comme ce qui pourrait ne pas plaire…

Le X100 est un appareil qui demande une petite réflexion, celle de la focale fixe. Ici pas de possibilité, c’est 23 F2, point! (Enfin, ce n’est pas tout à fait vrai, je vous parlerais un peu plus tard des convertisseurs).

23 F2 c’est bien sur l’équivalent de 35 f2 (F3 en équivalence de la profondeur de champ, dommage de ne pas avoir fait un 23f1.4 😉 ). Cette focale que je n’utilisais jamais! 35mm bof… 35mm pfff c’est les puristes du Street qui utilisent cette focale! Avec 35, tu ne fais rien… C’est une focale dédiée typique à un seul style photographique qu’est la plupart du temps la photo de rue.

Je dois avouer que je n’étais pas persuadé par cette focale fixe… 23 (35)…. et un APS-C… Mais finalement… Quelle optique!

Cet objectif Fujinon est une merveille. Piquée à souhait dès F2, elle est extraordinaire dès F2.8 jusqu’à F11-F13 pour s’arrêter à F16. Elle est petite et discrète, et intègre l’obturateur central ultra silencieux du X100T.

La profondeur de champ dépend de la focale, 23mm… c’est court… donc bien sur à F2, la profondeur sera en relation. Elle permet tout de même de détacher assez facilement le sujet de l’arrière-plan du moment que vous êtes bien sûr suffisamment près.X100T, Roma

Le Fujinon 23 f2 possède de bonnes possibilités macros, bien qu’il faudra se positionner très près du sujet. C’est un mode dépannage, on est loin de faire de la vraie macro.

Finalement, le 35mm, j’adore. Ce que tu vois, tu shoots! Tu ne te poses pas de question et c’est top! Comme quoi y’a que les…. qui changent pas d’avis! En panorama, ma pratique préférée, la focale de 35 est parfaite, en ville ou village, elle se prête aussi volontiers au paysage. En retournant le X100T, le 35 cadre comme un 24 (en mode portrait). Hé oui, en panoramique, une focale en devient deux ;-), enfin presque.

Roma au Fuji X100T
Arche et Colisée à Rome au X100T, F5 1/500 iso 20

Rappel: Les images sont protégées, elles ne sont pas libres de droits. Merci de respecter les droits d’auteurs! ® All rights reserved (Alain Bovard Photographie, Yverdon)

L’ergonomie…son atout comme ce qui pourrait ne pas plaire…

Bon, l’ergonomie à l’ancienne, on n’aime ou on n’aime pas. Mais… le X100T est agréable à utiliser. Les molettes de présélection de vitesses et de correction de l’exposition sont comme l’on voit sur l’image à l’ancienne. Autant, sur mes premiers essais du système FujiX, je n’avais pas trop aimé cette fonction. Mais sur le X100T, je ne sais pas pourquoi, j’ai vraiment apprécié. Surtout la molette de la correction d’expo bien accessible.

Le X100T est bardé de touches de fonctions. Il y a en 7! Et elles s’avèrent très pratiques à utiliser et à programmer à son envie.

La bague de diaph est très facile de manipulation grâce à deux petits ergots qui permettent de la trouver très rapidement. Contrairement à la bague de diaph, j’ai trouvé que la bague de mise au point était un peu petite. Je l’ai trouvée tout de même très souple et agréable grâce au petit moletage apposé sur son pourtour. Mise à jour: seul problème… pourquoi ne pas pouvoir verrouiller la bague de mise au point (pourrait être une modification via le firmware et une touch Fn), cela serait un atout lorsque l’on utilise l’hyperfocale. Sur le X100T, le risque de bouger la map est grand du à l’ergonomie trop « petite » et à la bague de diaph trop proche. Dommage…

L’Af.

L’af pour moi est le point toujours décevant des FujiX. Il est lent…. mais lent… et il pompe… pompe…. en pénombre ou sur certains sujets noirs ou foncés cela en devient vite énervant.

Lors d’un petit arrêt dans un restaurant, on s’est amusé avec ma moitié à se prendre en photo avec nos hamburgers. Le restaurant était sombre sans être vraiment très sombre… Alors qu’à F2, 3200 iso, j’avais des temps de pose tout à fait corrects, l’Af, nous a vite faire comprendre qu’il n’était pas à l’aise. Dommage…

J’ai remarqué que lorsque le sujet est proche, l’af peine plus que lorsque qu’il se trouve à une certaine distance… donc attention si vous l’utilisez autour d’une table par exemple…

Et dire que l’Af des premiers Fuji était pire!

Heureusement, lorsque la lumière est suffisante pour fermer à F11 voir F8, l’hyperfocale permet de se passer de l’AF pour ce genre de focale courte. L’X100T devient alors très réactif !

Mais je dois avouer tout de même qu’en situation de bon éclairage, le X100T accroche pratiquement toujours et avec précision. On est tout de même loin des systèmes Af des réflexes haut de gamme comme les 5Dmkiii, 7D ou D600..800. Même mon 5Dmkii fait mieux dans certaines situations.

 Mise à jour: Mais que se passe-t-il chez Fuji!? Alors que le Xt-1, le Xt-10 (arrivé bien plus tard), le XE-2 profite de mise à jour à gogo améliorant l’Af. Le X100T lui n’est pas mis à jour… Pour un appareil à ce prix, je trouve cela vraiment décevant de la part de Fuji. Faut-il attendre la sortie du Futur X100F ou X200 qui devrait pointer son nez? Vraiment dommage…

Le viseur hybride.

Lorsque j’ai regardé pour la première fois dans le viseur du X100T, j’ai été tout de suite charmé. Le viseur du X100 est spécifique, son atout principal étant qu’il est hybride. Pardon hybride?!?!?!

Le viseur du X100 possède une particularité unique dans le monde des appareils photo. Son viseur peut-être à la fois optique ou électronique (oled) ou les deux en même temps. Un commutateur bien pensé sur le devant permet de passer entre ses différentes fonctions en quelques dixièmes de secondes.

Le viseur optique est assez lumineux et recense les différentes informations utiles à la prise de vue. La correction de la parallaxe (hé oui! Il faut la corriger, car le viseur ne voyant pas par l’optique, mais par le côté, la vision est prise en défaut et modifie donc la perception du cadrage 😉 ) est en temps réel. Un cadre permet de savoir ou se trouve votre cadrage.. un peu déroutant au début, il est clair que lors  de prises de vues rapprochées, il en devient indispensable…

Le viseur hybride possède les mêmes caractéristiques que le viseur optique, mais possède en plus un mini viseur oled sur la partie droite en bas. Elle permettra de vérifier la netteté du sujet ou de faire une map manuelle de celle-ci. Elle peut permettre aussi bien sûr de vérifier l’exposition en temps réel.

Je dois dire que j’ai été un petit peu déçu de l’emplacement du petit écran… il est trop bas! la plupart du temps, afin de pouvoir regarder correctement le petit écran, il faut baisser les yeux… Dommage!

J’ai été totalement séduit par ce mode hybride qui reprend les avantages des deux systèmes! Le viseur optique est vraiment bien plus agréable (pour moi) que le viseur totalement électronique. Le viseur optique est clair, y’a rien à faire.  Cette clarté vaut pour moi tous les viseurs numériques du moment.

Mise à jour: Je dois reconnaître que l’utilisation de viseur hybride n’est pas forcément un atout… Hé oui, je me suis fait au viseur électronique. Le viseur optique à plusieurs problèmes sur le X100T. Primo, il est trop près! À peine, tu lui mets un pare-soleil que tu le vois dans le viseur! Je comprends tout à fait que l’on voit le TCL ou le WCL, mais que l’on voit le par-soleil vendu avec, non… Dommage. Je prie pour que le Xpro 2 n’ai pas ce défaut! Le 35mm et le 50mm devraient au minimum ne pas venir entraver la vision.

L’image

 La qualité d’image des appareils Fujifilm n’est plus à faire.

Les fichiers JPEG produits par le système Fuji sont très bons. J’ai été impressionné par la qualité du JPG. Enfin un système permettant de sortir autre chose que des fichiers RAW à retraiter.

Les JPEG’s noirs et blancs sont superbes. Plusieurs traitements sont disponibles et sont de très belles qualités! J’ai adoré utiliser cette fonction qui donne de superbes résultats! Je crois même que je pourrais utiliser le Fuji uniquement pour le monochrome.

Les images sont piquées à souhait et foisonnent de détails. La dynamique est très bonne et le système d’exposition est très bon. La petite roulette de compensation de l’exposition +ou- 3il permet au cas ou de corriger les petites erreurs éventuelles de l’électronique.

Je regrette pour l’instant que le dé matriçage des fichiers RAW (RAF) soit fastidieux dans le Logiciel fourni par Fujifilm. Le Logiciel est très lent et peu intuitif. Les résultats sont tout de même de bonnes qualités depuis la version 2, sortie récemment.

Lightroom permet depuis la version 5.7, un meilleur dé matriçage du RAF, mais ce n’est pas encore extraordinaire. Dommage d’avoir un super capteur et de ne pas pouvoir vraiment en exploiter tout le potentiel via le RAW.  (sur les versions récentes d’aujourd’hui, je suis à la CC Classic, le dématrissage est mieux réalisé, reste qu’il faut aimer les couleurs Fuji.)

Je ne parlerais pas des hauts isos, c’est juste très très bon.

Mise à jour: Le piqué de l’image sur le X100T est poussé. Les images sont beaucoup trop accentuées à mon goût. Le rendu en devient (pour moi) un peu trop crispy :-). L’image devient beaucoup trop « numérique » et perd le côté un peu réel. Si vous aimez comme moi le rendu doux du réflex, pensez à diminuer l’accentuation sur « doux ». Le rendu de l’image  se verra adouci par ce paramètre.  

L’aide à la mise au point

Le X100T possède grâce à la visée électronique trois possibilités d’aide à la mise au point.

La loupe. La loupe permet de pouvoir affiner la mise au point, celle-ci est efficace, mais prend du temps lors de la map.  C’est un système basique qui peut-être utilisé dans le mode hybride ou totalement électronique. Assez efficace, lorsque les conditions de lumières sont relativement bonnes, cela devient assez difficile lorsque les conditions deviennent sombres et que le viseur se met à bruiter fortement diminuant le piqué du viseur. Cela reste tout de même exploitable.

Le pseudo télémètre : Cette façon utilise le système typique de Leica, le but étant d’aligner l’image. Lorsqu’elle est correctement affichée, la mise au point est bonne. Ce système n’est pas très exploitable à mon avis, car il est difficile de voir correctement les différentes parties de l’image et lorsque les conditions deviennent sombres et que le viseur se met à bruiter cela devient vraiment difficile de discerner quelque chose.

Le Focus peaking. Ce système est probablement le plus efficace des systèmes d’aide à la mise au point. Il fonctionne en mettant en surbrillance les zones les plus contrastées de l’image afin d’en montrer la zone la plus nette. L’appareil permet de pouvoir choisir la couleur de la surbrillance. Bleue, Jaune, blanche, rouge… À vous de choisir!

Mise à jour du Firmware du X100T corrigeant le problème de manque d’intensification en basse lumière!

Mise à jour: Malgré la mise à jour du Firmware, le focus Peaking n’est pas terrible, en tout cas dans le viseur du X100T. On est très très loin de la qualité du Focus Peaking de chez Sony, bien meilleur. Presque inutilisable dans certaines conditions difficiles où il est censé bien sûr faire merveille…

Le Focus Peaking fonctionne relativement bien avec l’écran arrière du X100T, mais cela devient presque inutilisable avec le viseur du X100T. Malheureusement, le magnifique viseur du nouveau X100T ultra rapide en rafraichissement joue un mauvais tour à cette fonction qui serait vraiment bien venue pour compenser l’Af un peu moyen lors de conditions difficiles.

Une vidéo ici pour vous montrer comment il fonctionne.

Ch’tite conclusion

 Le X100T de Fujifilm est un appareil coup de coeur. L’appareil est agréable à utiliser et performant et son style rétro ne laisse pas indifférent. Sa qualité de fabrication est de très bonne facture et le boitier donne confiance. Les fichiers JPG qu’il délivre sont tout à fait bluffants et pleins de détails. Ses images sont piquées et contrastées à souhait grâce à une optique de très bonne qualité. Les aberrations et autres problèmes optiques sont vraiment très très bien contrôlés.

Le X100T est un appareil qui donne du plaisir lors des prises de vue! J’avais au début très peur de la focale fixe de 23mm, mais sa qualité et sa discrétion alliée à une focale équivalente à 35mm m’a finalement séduit. J’ai tout de même fait l’acquisition quelques jours plus tard du convertisseur Tcl, transformant le X100T en un 50F2.

L’Af pour moi n’est pas au top et même franchement dans certaines situations est énervant. J’ai été dans certains cas énervé d’avoir un si bon capteur, capable de délivrer des images exploitables dans des situations de lumières très faibles, et de ne pas arriver à faire une map potable! À quoi bon alors pouvoir monter en iso!

Quelques liens sympas:

Mise à jour du firmware du X100T, ici

Depuis quelques jours, le Canon G1x fait son retour triomphant dans cette gamme d’appareils en revenant avec une version 3. Pour un peu moins cher qu’un X100F, (compter pratiquement 2.5x le prix d’un G7xmkii tout de même…), vous aurez la chance d’avoir le meilleur compact du moment doté d’un capteur APS-C de 24 millions de pixels, d’une stabilisation optique performante (à 35mm on est certes vers f3.5… mais à 24 vous serez à f2.8 parfait pour de la street différente et des ciels étoilés…), d’un AF nerveux à souhait et réactif, d’un viseur correct de 2.36 Mpixel! Une merveille technologique! Ce Canon G1x mkiii (ou G1x mark 3) sera probablement le Best-seller de l’année 2018!

Plus petit, Af plus performant, plus polyvalent, le G1x mk3 vient manger aujourd’hui sur le terrain du X100T et du X100F!

Quelques images réalisées avec du matériel Fujifilm

abovard Écrit par :

5 Comments

  1. Avatar
    29 juillet 2018
    Reply

    Bonjour,
    Je vien de lirer pas mal de commentaires sur cet appareil, certains parlent d’un AF vraiment merdique. Vous ne parlez pas de ce problème la, j’imagine que vous faites uniquement de photos de jour.

    • abovard
      29 juillet 2018
      Reply

      Bonjour,
      Vous avez lu alors entre les lignes puisque j’ai mentionné dans l’article l’af vraiment moyen surtout lorsque la lumière vient à manquer.
      J’ai d’ailleurs fait un autre article sur le moyen de l’améliorer légèrement .
      C’est d’ailleurs pour cela que je m’en suis séparé… dont aussi des verts vraiment trop bizarre.

      Salutations 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *