Sans temps, pas d’instants.

Last updated on 2 janvier 2024

You can translate this article by clicking on the flag. Of course, it may not be perfect. Thank you for your understanding.

C’est notre plus gros problème. Le temps, on n’en manque tous. Chaque jours, on court. Travail, enfant, courses… Chaque instant est chronométré par nos besoins et celui des autres…

Trouver du temps pour soi est pourtant bien une nécessité, un besoin obligatoire pour pouvoir s’évader, se sentir vivant.

Crépuscule sur les alpes Suisse depuis le Jura.
Canon EOS R et RF 24-105 F4 L
Sans temps, pas d'instants
Quelques minutes de plus, de moins et la nature nous offre deux visions différentes… Canon EOS R et RF 24-105 F4 L

Personnellement, le temps libre me manque. Je le ressens encore plus depuis quelques temps… La forme me quitte et les possibilités malheureusement aussi. Fini les grandes escapades dans les bois ou le dernier pas de courses en haut de la colline pour entrevoir les derniers rayons de lumières.

Yverdon et la vue sur les Alpes Suisse.
Canon EOS R et RF 24-105 F4 L
Alain Bovard
Sans temps, pas d'instants
Yverdon et la vue sur les Alpes. Canon EOS R et RF 24-105 F4 L

Dans la photographie, aucune belle image est donnée. Elle est la composition de plusieurs facteurs. Le temps, la chance bien sur…, l’implication, la météo, l’endroit, la composition, le regard et tellement d’autres…

Oui mais sans le temps…. fini tous ses instants magiques.

Instant magique de la pluie en mariage avec la lumière du crépuscule naissant. Canon EOS R et RF 24-105 F4 L
Sans temps, pas d'instants
Instant magique de la pluie en mariage avec la lumière du crépuscule naissant. Canon EOS R et RF 24-105 F4 L

Je transporte chaque jours mon matériel avec moi. C’est un rituel. La peur de rater un instant magique lors du trajet entre mon domicile et le boulot… C’est aussi une manière d’augmenter les possibilités photographiques lorsque les jours se raccourcissent ne laissant parfois que quelques minutes de lumières par jour à saisir.

Strates de brume et de lumières en direction du Jura et de la dent de Vaulion. Canon EOS R et RF 24-105 F4 L
Strates de brume et de lumières en direction du Jura et de la dent de Vaulion. Canon EOS R et RF 24-105 F4 L

Parfois par dépit, on abandonne. Exaspéré par les millions d’images qui nous parviennent des réseaux sociaux, saturés des images incroyables de photographes vivant de voyages incroyables dans des endroits ou votre compte en banque ne vous promettra que banqueroute.

Réaliser des images près de chez nous est d’autant plus un challange. Ré-inventer un lieu déjà visité, imaginer d’autres compositions, découvrir d’autres endroits à capter.

Lumière de fin de journée sur les dents D'AI. Canon EOS 30D et Canon 135 F2.
Sans temps, pas d'instants
Lumière de fin de journée sur les dents D’AI. Canon EOS 30D et Canon 135 F2.

Je suis un petit photographe amateur passionné. J’aime l’image qu’elle soit d’un format ou d’un autre. Prise au compact ou au moyen format Au Sony, Canon, Fuji…. Numérique ou argentique.. Collodion et pourquoi pas d’un autre moyen. L’important c’est le plaisir. Malheureusement, cela demande toujours du temps.

Lumières d'automne au travers des feuilles.
Cano EOS R et RF24-105 F4 L
Quelques secondes de soleil malgré le temps noir suffit à émerveiller ma journée en cette fin d’automne. Canon EOS R et 24-105 F4 L

Ses derniers temps, je remets beaucoup en question mon petit site internet qui me prend lui aussi du temps que parfois, je n’ai pas. Perdu au milieu de l’immensité de l’internet, il n’a de véritable sens que de rendre mon activité photographique visible, concrète. Faire des photos pour les laisser sur son ordinateur serait ridicule, le but étant le partage.

Bien sur, il y a les réseaux sociaux. Vero, Flickr… mais bof… ICI, je fais ce que je veux 😉

En promenade dans la forêt du Seppey. Canon EOS R et Canon 135 F2.
Sans temps, pas d'instants
En promenade dans la forêt du Seppey. Canon EOS R et Canon 135 F2

Et n’oubliez pas, il peut être tentant de prendre une image sur le Net, car c’est facile, mais c’est pas très cool comme démarche. Veuillez respecter mes images ainsi que le travail fourni pour les réaliser, même si là du coup… vous pouvez penser qu’il n’y a pas que des pépites…Voir même aucune.. Merci!

Rappel: Les images sont protégées, elles ne sont pas libres de droits. Merci de respecter les droits d’auteurs! ® All rights reserved (Alain Bovard photographie)

Loading

Un commentaire

  1. Patrick
    11 janvier 2024
    Reply

    C’est ce que j’apprécie avec la photographie, une fois l’instant figé, de pouvoir prendre le temps d’apprécier de beaux paysages comme ceux qui illustrent ce bel article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *