Canon EOS R, bien mais…

Last updated on 13 septembre 2020

Essais du Canon EOS R, bien, mais….

Canon EOS R
Vous pouvez aussi si vous le désirez lire mon petit avis sur le Canon EOS RP : https://www.visionlarge.ch/Blog/canon-m6-mkii-a-venir/
Canon EOS R

Depuis quelque temps, j’étais à l’affut. Le bruit d’un nouveau Mirrorless (sans miroir) de la firme Canon m’intéressait. Les bruits de couloirs étant devenus une réalité, je me suis empressé de me renseigner sur ce nouveau joujou de la firme Canon puis de finalement pouvoir le prendre en main.
Invité dans un Évent pour la présentation du Canon EOS R, j’ai eu l’opportunité de tester environ 3h l’appareil. C’est donc un petit test non terrain, mais pratique. Pas ici de vidéo ou de théories monstrueuses sur le devenant du reflex ou je ne sais quelles autres théories. Le but étant ici de vous donner mon ressenti.

L’appareil est primo bien construit, son corps fait robuste et c’est bien un produit Canon. J’ai trouvé l’appareil agréable au touché et donnant confiance. La prise en main est bonne, le grip de la poignée est agréable malgré mes grosses mains, je n’ai pas été gêné.

(Après une deuxième prise en main, je confirme, la prise en main est tip top)

Ce qui m’a rapidement surpris sur le Canon Eos R, c’est le placement de certaines touches. La touche aF-on m’a de suite embêté, son emplacement légèrement trop à droite oblige de tirer son pouce sur la droite. Ce n’est pas très agréable et automatiquement cela fait changer légèrement sa position sur la poignée. On s’y habitue, mais je trouve cela dommage, d’ailleurs les autres photographes sur place ont eu la même réflexion quelques minutes plus tard. C’est un petit truc, mais lorsque l’on est habitué d’y accéder facilement c’est un petit peu gênant.

L’Eos R ne dispose pas de la stabilisation du capteur. Au départ, j’ai été très déçu. Puis finalement après avoir eu en main l’a7iii et l’a7riii, je me dis que toute cette mécanique qui bouge en permanence (car éteint ça bouge aussi c’est dommage) , c’est aussi beaucoup plus de risque de pannes… et j’aime les boîtiers fiables qui me suive au moins 7-10 ans. Canon a probablement regardé sur la fiabilité et l’encombrement du système, ou pas….

Lorsque l’on va vers un Mirroless, la première chose qu’on se dit (en tout cas moi 😉 ) c’est le viseur… Est-il bon? Je ne pense pas aujourd’hui qu’un EVF soit aussi bon pour une personne qui vient d’un viseur optique. Y’a rien à faire, cela restera toujours une téloche en micro format. Cela dit, celui du Canon EOS R n’est pas trop mal. On est dans le plus ou moins correct des viseurs électroniques d’aujourd’hui. Je l’ai pas trouvé lent… ça va. En réalisant des mouvements rapides, je n’ai pas vu particulièrement de problèmes de saccades qui pourraient embêter la prise de vue. Le viseur est très détaillé et les couleurs sont plus ou moins correctes, bref rien d’impressionnant ni de mauvais en soi (à part bien sûr les inévitables hautes lumières brulées). On est dans le standard de 2018, ni bon, ni mauvais. Ha oui le viseur a une pétée de pixels… 3 millions est des poussières, c’est plus que la plupart ou équivalent à ceux qui jouent le haut de gamme… est-ce que cela apporte quelque chose? Ben… je préférais peut-être moins et avec une gamme dynamique meilleure…. Mais c’est une autre histoire dont probablement seul Panasonic à la réponse ;-). Pour les Sonystes, ayant utilisé l’A7III, il est meilleur. Ayant utilisé l’A7RIII… c’est kiff kiff.

A l’allumage, l’EVF met plusieurs secondes à être actif… Cela peut-être vraiment handicapant pour celui qui aime être rapide (reportage). J’ai remarqué qu’à la mise sous tension, l’appareil allume d’abord l’écran, puis check le capteur de l’EVF et s’il se trouve actif active l’EVF… Malheureusement lorsque l’on allume le boitier et qu’on le porte directement à l’oeil, toutes ses étapes s’exécutent à la suite… ralentissant le processus de mise en activité de l’EVF. Dommage! Reste que l’on peut prendre l’image quand même en étant aveugle (pas super, mais dans ce cas cela sauve…). L’idéal étant de prendre l’image directement avec l’écran arrière pour une réactivité plus rapide.

Le Black Out, le mot qui fait frissonner les pros et ceux qui ont peur de perdre 1ms… Oui, il existe sur le EOS R, il est présent en mode normal. Ce n’est pas non plus 3 minutes (cela représente peut-être légèrement plus que votre miroir qui se lève sur votre réflex…), mais il est présent et pour les pros Sony, effectivement bien plus présent que sur les Sony A7III. En enclenchant le mode silencieux (qui ne fonctionne qu’en One Shoot, dommage…), le Black out devient inexistant. Cette demande est souvent importante pour les photographes ayant besoin plus d’une mitrailleuse à photos lors par exemple de compétitions sportives est peut-être déterminante pour suivre un sujet précisément… Personnellement, cette fonction me m’a pas traumatisé, mais cela dépend de chaque personne. Toute façon, la rafale à 4 images en suivant ne sera pas le fort du Canon Eos R.

Canon EOS R Canon EOS R

L’écran arrière est très bon, c’est un point qui m’a vraiment plus. Il est détaillé et lumineux. Je n’ai pas trop remarqué de problèmes de réflexions (mais j’étais en intérieur). Le cadre pivotant est un réel plus pour pouvoir prendre des prises de vues au raz du sol ou dans des situations compliquées comme à bout de bras, sur le côté ou contre un mur… ou alors pour certains en Selfies. La possibilité de pouvoir le retourner pour protéger l’écran est pratique. Malheureusement, vous ne pourrez dans cette configuration plus utiliser le Drag AF…. L’écran est touch screen, c’est agréable pour sélectionner des paramètres rapidement. Un petit capteur de détection au niveau de l’EVF éteindra cet écran dès que vous porterez votre précieux à l’oeil. Pratique, mais pas nouveau 😉

L’aF est un aF sur capteur, pas de de module séparé spécifique. Ici on parle de la technologie Dual Pixels de Canon, déjà utilisée depuis le 80D ou 70D (je ne sais plus) et sur les EOS M depuis le M5 . Du coup, pas de front ou back focus! Un avantage plus que positif au Mirroless!

L’aF…. Mais POURQUOI ont-il enlevé le joystick!!!!!!!! Le Joystick c’est le point qui fâche… pour moi. Sélectionner un point aF avec un petit manche à balai est aujourd’hui le meilleur moyen. Tous y sont venus. Même Sony! Lorsque quelque chose fonctionne d’enfer pourquoi le supprimer. Est-ce dû au prix de ce petit accessoire? À son encombrement? Même les personnes de Canon ce jour-là n’avaient pas de réponses… Heu.. Oui.. « Mais, heu… il y a le Drag aF… »

Le Drag aF…. aie aie aie.. Pas persuadé par cette évolution, il me tarde rapidement d’essayer cette évolution. Je recherche dans les menus et quelques secondes plus tard… (oui là on est chez Canon, les menus sont clairs…) je sélectionne le mode Relatif, (oui y’a deux modes…Relatif et Absolu) ce mode étant finalement comme le Joystick… On continue ou on en est resté… C’est relatif quoi 😉

Le Drag aF est lent, je n’arrive pas positionner mon collimateur. Dans le viseur, il y a même une latence il me semble par rapport à l’écran… Je regarde dans les menus pour placer le Joystick virtuel (la place sensitive permettant le contrôle) dans un endroit plus pratique d’accès… Haut droit, bas droit, le bas… etc. Pfff c’est la galère et pas réactif du tout! En mode relatif, il me faudra d’ailleurs plusieurs mouvements du pouce pour passer du côté gauche à droite… Le mode absolu, je crois que c’est pire. Et le Joystick permettait en cliquant sur le centre de revenir directement au centre… Bref, pour moi c’est la catastrophe. Une énorme déception. Pratique en mode-écran, catastrophique en mode EVF… Dommage… Et le pire… Inutilisable l’écran protégé… et lors d’une pluie fine, que se passera-t-il. J’ai d’ailleurs activé plusieurs fois l’aF simplement en le touchant du bout de nez, retrouvant dans le viseur mon point aF (en mode absolu) directement en bas de la zone de tir…

Si l’on met l’appareil en mode portrait, ben je n’ai pas essayé… que se passe-t-il?

J’ai finalement utilisé le bon vieux système utilisé sur les appareils à trois chiffres, le trèfle à quatre feuilles…Cela fonctionne pas trop mal…  (et plus tard, j’ai pu découvrir qu’en pressant la touche sélection AF et la mollette avant supérieur qu’on pouvait bouger très rapidement de gauche à droite le curseur AF… Pratique!)

L’aF…  (avant mise à jour 1.4.0) Lorsque Canon m’a mis en main l’appareil, ils m’ont fait part dans la toute-puissance de l’aF… 5600 points (un truc du style). Un Af de malade ultra précis… Le meilleur aF du moment! Mais qu’en est-il réellement… Je porte l’appareil à mon oeil, je vise la petite table de présentation juste devant moi… j’appuie comme je peux sur l’aF on (oui je suis mauvais, ce n’est pas si terrible que ça 😉 ) et…. l’AF ne croche pas… Il pompe… Je me dis que j’ai dû activer quelques choses… Je réessaye et même problème. J’essaye sur un autre objet blanc un peu plus loin… une simple armoire grise claire.. l’aF pompe…et ne croche absolument pas.. Aie, y’aurait-il un problème? Une colonne du bâtiment plus loin… même problème… Je me pose la question de mon 135f2 que j’ai eu envie de prendre avec moi lors de cet essai… de la bague de conversion EF -> EF-R… et je change d’objectif… 100F2.8 IS macro… Même résultat… Puis 24-105 F4 IS R… Même résultat… Firmware 1.0.0? Je questionne alors le personnel Canon qui sur le coup remet en cause mes modifications dans les réglages… Je laisse reseter l’appareil… Il remonte mon 135f2 et recommence l’essai. L’aF refait ses caprices et le personnel devient mal à l’aise… Heu c’est probablement parce qu’il y a moins de contrastes, le blanc ce n’est pas facile…

Malgré, ce petit problème de mise au point sur le blanc (ou lumineux) qui j’espère sera ou a été réglé avec la mise à jour 1.0.1 ou une future mise à jour, l’aF est en général très bon et réactif. Que ce soit avec l’adapteur EF vers R ou pas, je n’ai pas remarqué de différences de réactivité. Les différents modes sont là. Spot, Spot élargi, rectangulaire, carré, zone, etc. Je n’ai pas pu tout essayer non plus… L’accès par contre en One shoot afin de régler la grandeur du collimateur est pas très pratique et ne dispose que de normal et petit.

Le Eye AF ne fonctionne pas trop mal de face et si le sujet ne bouge pas trop vite. Toute fois, nous sommes encore très loin de la qualité de suivi de la version de Sony. Il y a encore des progrès à faire! Probablement dans les futures mises à jour du boitier, du moins je l’espère.

Firmware 1.4.0 puis 1.6.0: Les modifications apportées à la mise au point automatique sont impressionnantes et transforment complètement le Canon EOS R. Cette modification redonne un peps au boitier et change complètement ses réels possibilités. L’eye af fait donc un saut prodigieux et se rapproche gentiment mais surement de son rival l’A7III.

La bague EF RF est comme je l’ai dit plus haut est efficace. Je l’ai essayée avec quelques objectifs, dont mon 70-200 F4, 135f2, 50f1.8, 40 f2.8 (sur l’EOS R, il devient lent… je n’ai pas eu de réponse à ce sujet…) et mon 17-40L. Aucune mauvaise surprise. Le convertisseur dispose de plus du joint (petite lèvre caoutchouc) permettant à la bague d’être « étanche*. Bien vu!

Concernant la nouvelle monture R.

J’ai entendu pas mal de bêtise concernant la nouvelle monture de l’EOS R. L’adage de dire « Si Canon avait eu de l’ambition, l’EOS R aurait eu une monte EF afin que l’on puisse monter nos objectifs…C’est pas pro tout ça… »

C’est du n’importe quoi. S’ils avaient réalisés ceci, on aurait eu l’EOS R avec une bague soudée EF… Ici, Canon a donné le choix d’avoir EF et RF! Quoi de mieux ! La monture EF physiquement ne peut être proche du capteur… c’est physique… Peut-importe la version du prochain R ou Pro R ou super Pro R… il y aura toujours une bague ou pseudo bague pour augmenter le tirage…

Le capteur du Canon EOS R est celui du 5D4. Les images sont justes superbes et la montée en ISO est impressionnante jusqu’à des valeurs plus qu’indécente lorsque l’on vient d’un Canon EOS 5dmkii. La colorimétrie est très bonne comme d’habitude (du moins, elle est a mon goût 😉 ). Bref, il n’y a franchement rien à dire de ce capteur à part qu’il est très bon et apprécié par les utilisateurs du Canon EOS 5D mk IV. Il faut être extrêmement difficile pour remettre en question la qualité d’image de ce Canon EOS R. Certains critiqueront le manque de Dynamique… ça me soule déjà. 😉

Après quelques renseignements, il s’avère que l’EOS R est sujet au Colors Banding lorsque l’on remonte à partir de 2IL les ombres…( Ça me rappelle quelque chose avec mon 5dii). A voir dans les prochains mois, une grosse mise à jour en février est prévue, mais c’est encore loin…

(Après re-essai du Canon Eos R, je n’ai pas vu de banding à part si l’on pousse de 3 ou 4il à plus de 3200 iso…. Franchement…Celui qui fait ça… qu’il arrête la photo…)

À la finalité.

Le Canon EOS R est le premier Full Frame Mirrorless de la marque Canon. Il souffre de petits défauts de jeunesses, mais le boitier respire la qualité de fabrication, il rassure pour celui qui voudra le prendre en vadrouille. Ce n’est pas un foudre de guerre, sa rafale en suivi aF n’est pas son point fort, mais suffira à la plupart des photographes amateurs. Sa réactivité est bonne, même si son allumage reste tout de même long, surtout son EVF. Son poids et ses dimensions sont un avantage pour celui qui a besoin d’un appareil plus facile à ranger dans son sac à dos. Une jolie première version, avec un capteur très performant qui donne envie de faire le pas! Un mini 5Dmk4 à moindre prix!

Pour ceux qui voudraient s’amuser avec des RAW’s, vous pouvez télécharger ici quelques RAW.

Rappel: Les images sont protégées, elles ne sont pas libres de droits. Merci de respecter les droits d’auteurs! ® All rights reserved (Alain Bovard photographie, Yverdon)

Reminder: Images are protected, they are not free of rights. Thank you to respect the copyright! All rights reserved ® (Alain Bovard Photography, Yverdon)

Visionlarge - View my recent photos on Flickriver

abovard Écrit par :

6 Comments

  1. Avatar
    11 décembre 2018
    Reply

    Je découvre ce blog après ta visite sur mon site 😉
    Ton retour sur l’EOS R complète bien le mien. Ue remarque concernant le « black-out » dont tu parles. Il est légèrement existant si tu fais apparaitre la dernière image prise. Un appui sur la touche de déclenchement immédiatement après la prise de vue ne le fera pas apparaitre. Mieux encore, tu vas dans les préférences du menu et tu désactives l’option qui permet de voir la dernière photo réalisée. Résultat garantie, zéro black-out !
    Pour gagner en réactivité, je conseille aussi de laisser le boitier en position ON et d’affecter une touche à la mise en sommeil. Très belle continuation !

    • abovard
      11 décembre 2018
      Reply

      Hello, merci pour tes précisions sur le black out. Ton test est sympa car vraiment terrain. Peut-être si j’en fais le pas, j’affinerais 😉

  2. Avatar
    22 octobre 2019
    Reply

    Hello
    Merci pour ce test
    J’en ai plus qu’assez des vlogueurs qui testent des appareils dans leurs chambres et qui nous orientent sur du matériel non adapté.
    Pour ma part si je lis ton test aujourd’hui, c’est parce que je me sépare de mon A7 iii.
    Et ce pour au moins 2 raisons :
    D’une part, pour les gens habitués au viewfinder optique, passé le choc de regarder dans un écran, l’AF est très lent. L’appareil ne fait jamais le point sans un petit moulinage avant arrière. Le point ne se fait jamais avant une seconde voire deux …. voire pas dans certains cas ! Je veux prendre un visage derrière un tas de branches… Impossible.
    Mon 5 d mark iii dans l’autre main , c’est plié en 2/20 ème de seconde .
    Au mieux vous avez accroché votre sujet. Première photo ok, j’appuie à nouveau pour doubler , et allez , on repart pour un tour de moulin pour accrocher une MAP qui venait d’être prise … Rédhibitoire, éliminé. Le test n’a pas lieu de se poursuivre . Allez je poursuis car je vous ai fait part de deux points
    2eme point donc, j’ai acheté le plus gros flash Sony, et suis rentré dans les menus car j’ai un travail au flash assez fin et précis avec mon canon et je voulais voir si j’arrivais a dompter le Sony. Deuxième blague. Le flash Sony sert à balancer de grosses patates de lumière. Ok dans le noir ou flash plafond, mais moi j’adore les portraits ou je zoome mon flash , je garde la luminosité ambiante, et et je fais juste un Halo sur mon sujet un peu plus exposé que la scène .
    Inutile de vous dire qu’il est impossible de faire cela avec un Sony. Je fais le procès de Sony certes, mais ces criteres la ne sont jamais évoqués dans les tests, ce sont pourtant des arguments contre assez forts. Je ne suis pas en train de parler des menus, ou autre chipotage geek, je parle simplement d’une Map et de l’éclairage d’une scène .
    J’en arrive à ma question
    As tu ressenti une différence dans le fonctionnement (parceque pour moi c’est encore autre chose que d’accrocher ou pas , la c’est le côté systématique du moulinage)
    Merci pour ta réponse et merci pour cet article … Qui me donne envie de trouver un 5dmark4

    • abovard
      22 octobre 2019
      Reply

      Hello,

      Je n’ai pas pu essayer le flash avec le Canon eos R. Je ne peux donc te dire si c’est bien ou pas. Mais je doute que se soit différent d’un 5d4 sur ce point. Je ne vois pas pourquoi ils auraient changés la manière de le gérer.
      Pour l’af, j’ai pu essayer le RP avec la nouvelle version de firmware 1.3.0 qui sur le Canon Eos R et le 1.4.0.
      L’amélioration de l’af est réel sur le eYe af. Il y a absolument aucun doute.
      Je n’ai pas eu de problème de pompage comme sur le premier essai que j’ai fait sur l’EOS R. La réactivité était vraiment bonne. La précision redoutable.
      La précision et la qualité du drag af est réellement améliorée. Puis de latence entre le mouvement du doigt et le suivi dans le viseur du collimateur. C’est pratiquement instantané. Ça c’est top. On peut enfin mettre en absolu pour avoir une sélection de la zone super rapide.
      Donc il y a vraiment une amélioration dans le dernier firmware 1.4.0 (enfin moi j’ai checké ça sur le RP mais c’est le même digic et le même algorithme donc se sera identique voir mieux)
      Par contre ce qui ne change pas:
      Avec des gants, le drag af… bof faudra acheter des gants spéciaux.
      S’il pleut.. pas sûr que ça marche j’ai pas essayé.
      Quand tu tournes l’écran ça déstabilise.
      Avec le grip ? Est-ce qu’il y a un joystick ? J’en sais rien…
      Si tu vise de l’œil gauche, c’est la m. Avec un 70-200 f2.8 lourd la sélection de drag af à gauche (donc main gauche) pour pas que ton nez sélectionne l’af (et de toute façon avec la main droite ton doigt fini dans la narine…) ben ça fait lourd à tenir. Car ta main ne peux plus venir tenir le zoom et tu peux plus non plus zoomer sans perdre le drag af… me suis bien fait comprendre 🙂 compliqué à expliquer…
      Bref, ce que j’adore:
      Un af Ultra précis, le 135 est incroyable avec et le 50f1.4 revit. Pas de back ou front focuà.

      • abovard
        22 octobre 2019
        Reply

        Finalement, le 5d4 reste pour moi. La machine de guerre. Fiable et de références. J’ai pu l’avoir quelques fois en main et il est top. Quand on passe du R ou 5D4… comme on dit souvent y’a pas photo niveau prise en main, confiance.
        Mais ayant discuté avec plusieurs… certains ne reviendrait pas au 5d4 après l’achat du R. Ont-ils simplement peur d’insinuer qu’ils ont fait une connerie… je sais pas.
        Le R reste une magnifique machine.

        Ton 5d3 aussi !

        (Ton lien insta ne fonctionne pas dommage !)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *