Avec ou sens filtre dégradé pour vos photos… questions?

Last updated on 7 décembre 2014

Avec ou sans filtre dégradé pour vos photos… questions?

C’est la grande question, comment faire pour gérer les fortes dynamiques en photo de paysages… faut-il vraiment des filtres? Pas facile…

Bien que notre oeil permet de discerner une scène dont la dynamique est élevée, notre bon vieux appareil numérique lui est limité.

Pour sortir quelques choses de correcte, il n’y a pas trente-six solutions. Soit, j’expose le sol mais le ciel est alors brulé ou surexposé. Je peux alors exposer le ciel ou la partie clair, mais à ce moment là, la partie sombre sera « bouchée » et aura perdu tous ses détails… Je peux bien sur aussi faire un compromis et faire une exposition alors moyenne… mais il y aura, dans ce cas, des pertes autant dans les claires que dans les ombres…

Mais alors que faut-il faire…

Il y a vraiment peu de possibilité…

La première, les filtres dégradés neutres:

Les filtres dégradés se rajoutent devant l’objectif. Ils existent avec des transitions plus ou moins progressives entre la zone la plus foncée et la plus claire du filtre.
Leurs couleurs sont « neutres » , afin de ne pas modifier les couleurs de votre prise de vue… Ce n’est pas réellement la vérité puisque les Cokin’s ont tendances par exemple à tirer sur le magenta… Les Lee sont par contre totalement neutres!

La plupart du temps, ce sont des plaques de verres se glissant sur un support adapté via des bagues à votre objectif. Mais, il existe aussi des filtres cylindriques par forcément pratique puisque la ligne de démarcation n’est pas positionnable…

Les plus:

  • On voit tout de suite le résultat
  • Efficacité, pas de bruit supplémentaire du au traitement.
  • Moins de traitement sur ordinateur pour rattraper.
  • Les images ayant des choses en mouvement sont réalisables!

Les moins:

  • Perte de piqué (hé oui, on met un bout de verre en plus…) sur les modèles bas de gammes…
  • Fragile
  • On ne peut pas éviter que certaines zones soient aussi assombries par le filtre alors qu’elles ne le devraient pas… style des montagnes…
  • Cher!
  • Il faut des fois mettre plusieurs filtres pour arriver au bon résultat et dans ce cas là cela vignette… mettez en qu’un si vous faites du panorama par assemblage!

Il y a 3 gros leader sur le marché.

Cokin, Lee et un nouveau Singh-ray

Le HDR:

Bon, le HDR, c’est un peu spécial. Mais qu’est ce que le HDR: C’est l’abréviation de High Dynamic Range. Bref, c’est la fusion de plusieurs images à différentes expositions. Généralement, on fait une image sous exposée + une image à l’exposition moyenne + une image sur-exposée. On peut bien sur le faire sur plus que 3 images! Puis via un logiciel on assemble les 3 images pour n’en former qu’une. Le logiciel arrive à créer une image simulant un plus grande dynamique en compressant certains tons… la version de l’image est souvent peut contrastée et donne souvent une image assez « spéciale » et irréelle…

Les plus:

  • On arrive vraiment à immortaliser de grandes dynamiques
  • Pas cher, si on utilise des softs comme XFuse ou infuse

Les moins:

  • Il faut un trépied stable, les 3 images doivent être parfaitement alignées.
  • Attention aux images ayant des objets ou personnes en mouvements
  • Le traitement fait souvent ressortir du bruit
  • Temps de traitement

Ou alors…?

abovard Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *